Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 16/01/2020

SMA liée à SMN1 : accès anticipé au risdiplam

En attendant l’AMM, le laboratoire Roche annonce la mise à disposition anticipée du risdiplam pour les SMA de type 1 dans tous les pays où la réglementation le permet.

Le risdiplam est une nouvelle molécule développée par Roche pour modifier l’épissage du gène SMN2 et augmenter ainsi la production de la protéine SMN dans l’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA). Suite à des résultats préliminaires positifs de différents essais (SUNFISH et FIREFISH) encore en cours, il a fait l’objet d’une demande d’AMM auprès de la Food and Drug Administration (FDA) américaine en novembre 2019 dont la décision est attendue pour mai 2020.

  • Dans un courrier adressé aux membres de SMA Europe, le laboratoire Roche propose la mise à disposition anticipée et gratuite du risdiplam aux patients ayant un besoin médical urgent, à savoir ceux atteints d’amyotrophie spinale proximale liée au gène SMN1 de type 1.
  • En France, cette mise à disposition anticipée  pourrait se faire dans le cadre du dispositif d’autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte. Elle n’est cependant pas automatique. Une décision de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) est nécessaire. Or, du fait de l’existence d’un médicament disposant déjà d’une AMM, le nusinersen (Spinraza®), le laboratoire doit normalement justifier qu’il y aurait dès maintenant une perte de chance significative à traiter les malades de type 1 avec du nusinersen plutôt qu’avec du risdiplam.

Un accès qui sera étendu aux types 2

Le laboratoire prévoit d’étendre cet accès anticipé aux personnes atteintes d’amyotrophie spinale proximale liée au gène SMN1 de type 2 en mai 2020, lors du dépôt du dossier de demande d’AMM auprès de l’Agence Européenne du médicament (EMA).

L’AFM-Téléthon regrette vigoureusement que, pour l’instant, aucune extension d’accès ne soit prévue pour les types 3 dont l’urgence médicale est toute aussi aiguë.

En attendant les essais du risdiplam se poursuivent

 L’essai SUNFISH en double aveugle chez 231 participants atteints d’amyotrophie spinale de type II ou III doit se terminer en septembre 2023.

  • La fin de l’essai FIREFISH en ouvert chez 48 nourrissons atteints de SMA  de type 1 est prévue pour novembre 2023.
  • La fin de l’essai JEWELFISH chez 180 patients atteints d’amyotrophie spinale de type II ou III ayant déjà été traités par nusinersen, olésoxime ou AVXS101 est planifiée pour décembre 2024 ; des premiers résultats pourraient être disponibles dès décembre 2021.
  • L’essai RAINBOWFISH est une étude ouverte du risdiplam chez 25 nouveau-nés de 6 semaines ou moins présentant une anomalie du gène SMN1 sans signe de SMA déclarée (pré-symptomatiques). Il a démarré en août 2019 et le recrutement des participants est actuellement en cours en Australie, en Belgique, au Brésil, en Italie, aux États-Unis, en Pologne et en Russie. Si des premiers résultats sont attendus pour juin 2021, la fin de l’étude est prévue pour octobre 2025.


Source
Roche announces global pre-approval access/ compassionate use (PAA/CU) plans for risdiplam

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 20/02/2020
Filtrer par date