Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 12/12/2019

SMA : la natation de forte intensité sur 10 mois est bénéfique chez la souris

L’entrainement en piscine de forte intensité est plus efficace sur le métabolisme énergétique de souris modèles de SMA que l’entrainement en course à pied de faible intensité.

Le métabolisme correspond à l’ensemble les réactions biochimiques des cellules qui assurent leur fonctionnement et leur maintien en vie. Le métabolisme énergétique concerne la partie du métabolisme qui produit l’énergie utilisable par les cellules. Dans l’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA), la façon dont les cellules produisent et utilisent l'énergie est altérée. Cela se traduit par différents dysfonctionnements comme une intolérance au glucose, un excès de graisse dans le sang… L’exercice physique dans la SMA pourrait être bénéfique sur le métabolisme énergétique.

Une équipe de chercheurs français a étudié pendant 10 mois dans des souris modèles de SMA modérée les effets de deux types d’exercices physiques : un entrainement de course à pied de faible intensité et un entrainement de natation de forte intensité. Ses résultats, publiés en octobre 2019, montrent que l’un comme l’autre a permis d’améliorer le métabolisme énergétique des souris, mais c’est l’entrainement de natation de forte intensité qui s’avère être le plus bénéfique.

Les auteurs suggèrent que, même s’il induit un niveau de fatigue élevé, un exercice de haute intensité serait bénéfique pour améliorer le métabolisme musculaire, en améliorant également la résistance à la fatigue de la vie courante. L’entrainement physique pourrait ainsi être un traitement utilisé en compléments des thérapies visant à augmenter la production de la protéine SMN, manquante dans la SMA.
En France, un essai clinique des effets de l’entrainement physique en piscine, l’essai ExerAsi, est en cours dans la SMA de type II et III.

Source
Low-Intensity Running and High-Intensity Swimming Exercises Differentially Improve Energy Metabolism in Mice With Mild Spinal Muscular Atrophy.
Houdebine L, D'Amico D, Bastin J, Chali F, Desseille C, Rumeau V, Soukkari J, Oudot C, Rouquet T, Bariohay B, Roux J, Sapaly D, Weill L, Lopes P, Djouadi F, Bezier C, Charbonnier F, Biondi O.
Front Physiol. 2019 Oct 1;10:1258.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 13/07/2020
Filtrer par date