Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 26/01/2021

SMA : résultats de l’étude NatHis-SMA, qui s’est déroulée en France

Une étude d’histoire naturelle de la SMA de type II et III sur deux ans met en évidence un déclin fonctionnel significatif et des outils sensibles et fiables pour le mesurer.

Contrairement à l’amyotrophie spinale proximale liée à SMN1 (SMA) de type I, pour laquelle le déclin de la maladie est très rapide, la SMA de type II et III progressent plus lentement. Avec l’arrivée des traitements innovants dans la SMA, avoir une meilleure connaissance de l’histoire naturelle de la maladie est important pour savoir quel est le bon moment pour traiter les patients. Des outils de mesure plus sensibles pour pouvoir mesurer des petits changements sur de courtes périodes de temps sont également nécessaires.

Une étude d’histoire naturelle sur 2 ans

Pour mieux décrire l’histoire naturelle de la SMA de type II et III, une équipe de l’Institut de Myologie (Paris), en collaboration avec d’autres équipes internationales, a mené l’étude « NatHis-SMA » sur deux ans chez 81 participants, âgés de deux à 30 ans et sans traitement de fond de la SMA. Celle-ci s’est déroulée de mai 2015 à mai 2018 dans neuf Centres de référence des maladies neuromusculaires de France, de Belgique et d’Allemagne. Une trentaine de participants a toutefois quitté l’étude en cours de route pour pouvoir bénéficier d’un des nouveaux traitements de fond autorisés récemment ou pour intégrer un essai clinique.
Des premiers travaux publiés en juillet 2018 par cette équipe à partir des données recueillies lors de la visite d’inclusion des participants (« baseline » en anglais) avait permis d’identifier des outils de mesure, comme les Myotools développés à l’Institut de Myologie, et des marqueurs biologiques susceptibles de détecter des variations au cours des deux ans de suivi.

Des outils pour détecter le déclin significatif sur un ou deux ans

En regardant de plus près la fonction motrice, la force et l’activité des membres supérieurs, la fonction pulmonaire et la quantité de SMN, protéine manquante dans la SMA, l’équipe a prouvé que quatre outils sont capables de mesurer de façon sensible et fiable un déclin significatif de la maladie sur un ou deux ans chez les participants : il s’agit de la MFM32, du MyoGrip, du MyoPinch et de l’ActiMyo.
Aucun changement significatif de la fonction pulmonaire n’a été rapporté sur 2 ans. Et la quantité de protéine SMN est restée stable au cours du temps. Si elle ne représente pas un bon marqueur de l’évolution de la maladie, cette mesure pourra en revanche être utile pour évaluer l’efficacité d’un traitement agissant sur la production de la protéine.

Source
Natural history of Type 2 and 3 spinal muscular atrophy: 2-year NatHis-SMA study
M Annoussamy, A M Seferian, A Daron et al.
Ann Clin Transl Neurol. 2020 (Dec).

 

Publiée par Groupe d'intérêt Amyotrophies Spinales SMA sur Vendredi 11 décembre 2020
Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 07/03/2021
Filtrer par date