Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 18/12/2020

SMC : implication du gène TOR1AIP1 qui code une protéine nucléaire

Pour la première fois, une protéine localisée à la membrane des noyaux des cellules, appelée LAP1, est impliquée dans une forme de syndrome myasthénique congénital.

Jusqu’à présent, la plupart des anomalies génétiques responsables d’un syndrome myasthénique congénital ont été retrouvées dans des gènes qui contrôlent le bon fonctionnement de la jonction neuromusculaire, c’est-à-dire la zone de communication entre le nerf moteur qui commande le mouvement et le muscle qui agit.

Chez l’homme

Pour la première fois, des anomalies dans le gène TOR1AIP1, qui code une protéine de la membrane nucléaire, la protéine LAP1, ont été identifiées chez deux frères présentant un syndrome myasthénique congénital. L’analyse de la biopsie musculaire réalisée chez un des frères a mis en évidence une absence de protéine LAP1 dans les noyaux des cellules musculaires ainsi qu’une augmentation du nombre de noyaux de la cellule musculaire en regard de la jonction neuromusculaire. Un traitement par un anti-cholinestérasique, la pyridostigmine, a permis d’améliorer leur symptômes.

Chez la souris

Pour confirmer leur découverte et mieux comprendre le rôle de cette protéine, les chercheurs ont étudié des souris n’exprimant pas la protéine LAP1. Les analyses fonctionnelles ont mis en évidence des défauts de transmission neuromusculaire non retrouvées dans les autres myopathies liées à une protéine de la membrane nucléaire. LAP1 pourrait ainsi jouer un rôle spécifique sur la jonction neuromusculaire.
Ces souris présentaient également une fragmentation et un élargissement des jonctions neuromusculaires, une faiblesse musculaire s’aggravant à l’effort…

Les auteurs préconisent un traitement par anti-cholinestérasique pour les patients présentant des mutations dans le gène TOR1AIP1.

Source
Congenital myasthenic syndrome due to a TOR1AIP1 mutation: a new disease pathway for impaired synaptic transmission
J Cossins, R Webster, S Maxwell et al.
Brain Commun. 2020 Oct 18;2(2):fcaa174.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 26/01/2021
Filtrer par date