Faites un don
C'est ce que vous coûtera ce don après les 66% de réduction d'impôts

Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Myopathie de Duchenne : essai Essence

Publié le 02/12/2021

Cet essai évalue deux oligonucléotides anti-sens, le SRP-4053 et le SRP-4045, visant respectivement le saut de l’exon 53 et le saut d’exon 45 du gène DMD.

L'essai SRP-4045 et SRP-4053

Cet essai international de phase III en double aveugle qui a lieu à la fois en France, dans d'autres pays européens, aux Etats-Unis et au Canada, est en cours de recrutement.

Il concerne 222 patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), possédant une anomalie du gène DMD pouvant répondre, soit au saut d’exon 45, soit au saut d’exon 53. Il se poursuit par un autre essai en ouvert, accessible aux participants qui ont terminé l'essai de phase III.

Objectif de l'essai

Évaluer durant 144 semaines, l’efficacité du SRP-4045 (casimersen) et du SRP-4053 (golodirsen) chez 222 patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne et susceptibles de répondre, respectivement, au saut de l’exon 45 et 53 du gène DMD. L’innocuité, la pharmacocinétique et les biomarqueurs sont aussi étudiés.

L'essai en ouvert qui fait suite à l'essai de phase III poursuit les mêmes objectifs, durant 144 semaines supplémentaires.

Préalable

Le SRP-4045 et du SRP-4053 sont des oligonucléotides anti-sens synthétiques de type morpholino capables d’induire, respectivement, le saut de l’exon 45 et le saut de l’exon 53 du gène DMD codant la dystrophine. Le saut d'exon doit permettre la fabrication d’une dystrophine plus courte mais fonctionnelle. Deux essais cliniques internationaux, l'un de phase I/II évaluant le SRP-4053 qui a eu lieu notamment en France, l'autre de phase I/II évaluant le SRP-4045 qui a eu lieu aux États-Unis sont maintenant terminés. Des résultats du SRP-4053 ont été publiés début 2021. Le SRP-4053 a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle aux Etats-Unis, sous le de Vyondys 53. Le SRP-4045 a obtenu une AMM conditionnelle aux Etats-Unis sous le nom de Amondys 45.

Qui est concerné ?

Les garçons atteints de dystrophie musculaire de Duchenne, âgés de 7 à 13 ans, marchants, dont le gène DMD porte une anomalie pouvant répondre, soit au saut de l’exon 45, soit au saut de l’exon 53.

Comment se déroule l'essai ?

Deux groupes de participants atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD), 111 garçons par groupe, dont l’anomalie génétique peut répondre au saut d’exon 45 ou au saut d’exon 53 sont traités pendant 2 ans (96 semaines) par l’oligonucléotides anti-sens correspondant à leur anomalie génétique.

Un 3e groupe contrôle inclus des participants dont l’anomalie génétique peut répondre à l’un ou l’autre de ces sauts d’exons : ce groupe recoit du placebo pendant la même durée.

Le traitement étudié est administré par perfusion intraveineuse une fois par semaine. Cela se fait au centre investigateur.

Une période de traitement en ouvert de 96 semaines suit cette 1ère phase en double aveugle, durant laquelle tous les participants recoivent la molécule correspondant à leur anomalie.

Un suivi médical est mis en place durant l'essai. Il permet de surveiller la santé des enfants inclus et de recueillir les données biologiques et fonctionnelles permettant de mesurer la tolérance et l'efficacité de l'oligonucléotide anti-sens administré.

  • En fonction du calendrier des visites sont effectuées : prise de sang, biopsie musculaire, électrocardiogramme, échographie cardiaque, tests musculaires.
  • Les biopsies musculaires sont réalisées au niveau du biceps du bras non dominant au début de l’essai et à 48 semaines au niveau du biceps de l’autre bras, pour mesurer le taux de dystrophine dans les fibres musculaires.
  • Un test de 6 minutes de marche est effectué au début et à la fin de l’essai.

L'extension de l'essai en ouvert poursuit le traitement et le suivi des effets indésirables et de l'efficacité.

Où l'essai a-t-il lieu ?

Cet essai international multicentrique se déroule en France, dans certains pays européens, aux États-Unis et au Canada.

En France, l'essai se déroule dans trois centres investigateurs :

  • Nantes (Hôpital Hôtel Dieu – Y. Péreon – secrétariat : + 33 (0)2 40 08 36 17)
  • Paris  (Institut I-Motion - hôpital Trousseau – secrétariat : + 33 (0)1 44 73 65 44)
  • Toulouse (Hôpital des enfants – C. Cances - secrétariat : + 33 (0)5 34 55 74 08)

L'extension en ouvert de l'essai a lieu à Paris et à Nantes.

Qui est promoteur de l'essai ?

Le laboratoire Sarepta Therapeutics est promoteur de cet essai.

Où peut-on se renseigner sur cet essai ?