Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Myopathies ou maladies neuromusculaires

Les myopathies sont des maladies neuromusculaires qui touchent directement le muscle.

Les myopathies, des maladies du muscle

Les myopathies constituent un sous-groupe des  maladies neuromusculaires  : ce sont des maladies du muscle proprement dit. Il en existe différentes formes selon les manifestations et les mécanismes de l’atteinte musculaire

Les myopathies se manifestent par :

  • une faiblesse musculaire et une fonte musculaire (atrophie) plus ou moins marquées,
  • d’apparition plus ou moins précoce (elles peuvent en fait survenir à tout âge),
  • touchant les muscles squelettiques de différentes régions du corps,
  • pouvant atteindre aussi le muscle cardiaque (cardiomyopathie) et le muscle lisse,
  • évolutives ou stables,
  • parfois associée à d’autres atteintes comme une difficulté au relâchement musculaire (myotonie), une mobilité anormalement importante des articulations (hyperlaxité), une intolérance à l’effort, des troubles cardiaques, des difficultés d’apprentissage, des troubles de la mémoire, une atteinte sensorielle (vision, audition...).

À quoi sont-elles dues ?

  • La plupart des myopathies primitives sont des maladies d’origine génétique. L’anomalie génétique empêche la fabrication d’un constituant ou d’une enzyme indispensable au bon fonctionnement de la cellule musculaire (dystrophies musculaires, myopathies congénitales, myopathies métaboliques, canalopathies musculaires...).
  • D’autres myopathies primitives sont dues à un dysfonctionnement du système de défense de l’organisme (système immunitaire). Dans les myopathies inflammatoires ou myosites, une réponse immunitaire anormale entraine une réaction inflammatoire au niveau des muscles.
  • Il existe aussi des myopathies secondaires qui sont des complications de maladies endocriniennes (hyperthyroïdie, hypothyroïdie...), toxiques (alcoolisme chronique...) ou de traitements médicamenteux (corticoïdes, statines...).

En savoir plus sur les myopathies et leur prise en charge médicale