Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Faites un don au 3637

Appels d'offres

Environ 285 projets de recherche soutenus chaque année
Pour mieux comprendre les maladies et identifier de nouvelles thérapies, l’AFM-Téléthon apporte son soutien à de nombreuses équipes de recherche en France.
Pour mieux comprendre les maladies et identifier de nouvelles thérapies, l’AFM-Téléthon apporte son soutien à de nombreuses équipes de recherche en France.

Des appels d’offres annuels

La mise au point de nouveaux concepts thérapeutiques pour les maladies rares et la compréhension des causes et mécanismes des maladies neuromusculaires font l’objet de nombreux financements de l’AFM-Téléthon à travers ses appels d’offres annuels. Chaque année, l’Association soutient plus de 250 programmes et jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants). 

Lire : Appels d'offres annuels de l'AFM-Téléthon et de ses partenaires

L’AFM-Téléthon porte aussi 25 programmes stratégiques. D’un financement supérieur à 500 000 euros par an, ces programmes sont à visée clinique (pharmacologie dans l’amyotrophie spinale ou l’alpha-sarcoglycanopathie, thérapie génique pour la maladie de Hurler, la maladie de Crigler-Najjar, etc.) mais également des plateformes ou réseaux  (criblage pharmacologique, modélisation des synapses, développement des vecteurs non viraux, etc.). 

Des pôles stratégiques

L’AFM-Téléthon apporte aussi un soutien à des pôles regroupant compétences et moyens pour progresser dans la mise au point des biothérapies et des outils de diagnostic. Par exemple : 

  • MNH-Decrypt à Marseille. Dirigé par Nicolas Levy, ce pôle stratégique étudie les mécanismes impliqués dans les maladies du système nerveux périphérique, les maladies du muscle et les pathologies liées à des protéines de la matrice nucléaire (notamment les syndromes de vieillissement prématuré). Son objectif : développer de nouveaux outils diagnostiques et de nouvelles thérapeutiques. 
  • L’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin). Coordonné par le Dr Jocelyn Laporte et le Pr Jean-Louis Mandel, il vise à développer la recherche sur les myopathies congénitales centronucléaires.
  • Translamuscle à Créteil. Coordonné par Frédéric Relaix et constitué de cinq groupes de recherche dédiés aux cellules souches du muscle et ses applications thérapeutiques, à la physiopathologie des maladies neuromusculaires et à la recherche préclinique.
  • MyoNeurAlp, coordonné par Laurent Schaeffer, réuni 18 équipes implantés à Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble et Saint-Etienne. Il est dédié à l'étude des aspects fondamentaux de la biologie cellulaire du muscle et du système nerveux.

Des moyens pour la recherche clinique

L’AFM-Téléthon soutient le développement d’outils nécessaires à la mise en place d’essais cliniques chez l’Homme. Elle finance ainsi 6 Centres d’investigations cliniques (CIC) au sein des centres hospitaliers universitaires en France. Ces structures mettent à la disposition des chercheurs, du personnel et du matériel dédiés aux projets de recherche clinique. 

La constitution et le développement de bases de données cliniques et génétiques sont également indispensables pour mieux connaitre l’évolution de la maladie et recruter les malades pouvant participer aux essais. 16 bases de données ont bénéficié d’un soutien de l’Association. Elles nécessitent la collaboration notamment de cliniciens, généticiens et attachés de recherche clinique.

Des partenaires associatifs

L’AFM-Téléthon soutient les projets de thérapie génique ou cellulaire d’associations partenaires sur plusieurs maladies : les rétinites pigmentaires avec Rétina France ; les maladies lysosomales (VML), le système nerveux avec l'Institut pour la recherche sur la moelle épinière et l’encéphale (IRME) ; les maladies génétiques du rein avec la Fondation du Rein et l'Association pour l’information et la recherche sur les maladies rénales génétiques (AIRG) ; la sclérose en plaques avec l'Association pour la recherche sur la sclérose en plaques (ARSEP); la mucoviscidose avec Vaincre la mucoviscidose ; l’hyperplasie congénitale des surrénales avec le Fonds de recherches sur l'hyperplasie congénitale des surrénales (IFCAH). 

Publié le : 01/09/2013