Nous contacter

Des experts vous soutiennent, répondent à vos questions et vous orientent.

Maladies neuromusculaires
0 800 35 36 37 (numéro vert)

Vous pouvez aussi nous contacter ici

Maladies rares
01 56 53 81 36
www.maladiesraresinfo.org

Maladies rares et médicaments orphelins www.orphanet.fr

Myopathie de Duchenne Essai du SRP-4053

Évaluer le SRP-4053 dans la DMD

Évaluer un nouvel oligonucléotide anti-sens, le SRP-4053, qui vise le saut de l’exon 53 du gène de la DMD.

L'essai du SRP-4053 est un essai international de phase I/II. Cet essai qui a débuté en décembre 2014 est terminé. Les résultats sont en cours d'analyse. C'est un essai qui a consisté en l'administration d'une dose de SRP-4053 chaque semaine à un groupe de 24 patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) durant 144 semaines, cette dose ayant d'abord été déterminée dans une 1ère partie de l'essai. Un groupe contrôle de 24 garçons atteints de DMD ne possédant pas la mutation ciblée par le SRP-4053 a fait l’objet, parallèlement, d’un suivi d’histoire naturelle.

Objectif de l’essai

Evaluer l’innocuité, la tolérance, l’efficacité et la pharmacocinétique du SRP-4053 chez des patients atteints de dystrophie musculaire de Duchenne et susceptibles de répondre au saut de l’exon 53 du gène DMD.

Préalable

Le saut de l’exon 53 du gène DMD codant la dystrophine permet la fabrication d’une dystrophine plus courte et fonctionnelle.
Le SRP-4053 est un oligonucléotide anti-sens synthétique de type morpholino capable d’induire le saut de l’exon 53 du gène DMD. Le SRP-4053 s’est montré capable de restaurer la fabrication d’une dystrophine fonctionnelle (certes plus courte) sur des modèles de cellules de patients atteints de DMD avec une anomalie du gène DMD ciblée par le saut de l’exon 53.

Ce premier essai clinique du SRP-4053, candidat médicament développé par la société biopharmaceutique Sarepta Therapeutics, s’est inscrit dans le projet collaboratif Skip NMD, impliquant 10 partenaires européens et américains, dont l’AFM-Téléthon.

Qui est concerné ?

Cet essai a concerné des garçons atteints de dystrophie musculaire de Duchenne âgés de 6 à 15 ans, dont le gène DMD porte une anomalie génétique pouvant répondre au saut de l’exon 53, avec, au moment du recrutement dans l'essai, une capacité à la marche d'au moins 250 mètres au test de 6 minutes de marche, une bonne capacité d’utilisation des membres supérieurs et pas de difficultés respiratoires ou cardiaques.

Déroulement de l’essai

L'essai s'est déroulé en deux parties.

  • Une 1ère partie d’escalade de dose en double aveugle contre placebo de 12 semaines incluant 12 patients (4 sous placebo) destinée à définir la tolérance, l’innocuité et le comportement dans l’organisme de 4 doses de SRP-4053 (4, 10, 20 et 30 mg/kg/semaine).
  • Une 2nde partie de « traitement » en ouvert de 144 semaines avec 30 mg/kg/semaine de SRP-4053 et incluant 24 patients dont l'anomalie génétique peut répondre au saut de l'exon 53 (dont les 12 patients déjà inclus dans la 1ère partie).
  • En parallèle de ce groupe, 24 autres garçons atteints de DMD, dont l’anomalie génétique ne répond pas au saut de l’exon 53, ont &té inclus dans un groupe « contrôle » qui a fait l'objet d'un suivi d’histoire naturelle pendant 144 semaines : ces garçons n'ont reçu aucun traitement.
  • L'essai a été rythmé par une visite par semaine au centre investigateur pour l’administration hebdomadaire du produit et le suivi médical lié à l’essai.

En savoir plus sur les essais cliniques

Où l’essai a-t-il lieu ?

  • Cet essai international multicentrique a eu lieu en France, en Italie et au Royaume-Uni.
  • En France, un seul centre investigateur : l’Institut I-Motion à l’hôpital Trousseau (Paris).

Contact : Unité Essais cliniques pédiatriques / Institut I-Motion : + 33 (0)1 44 73 65 44

Qui est promoteur de l’essai ?

La société Sarepta Therapeutics est promoteur de cet essai.

Où se renseigner sur l’essai ?

  • Voir l’essai NCT02310906 sur le site Clinicaltrials.gov (lien en anglais)


En savoir plus sur les autres études cliniques en cours en France et sur la recherche dans la Dystrophie musculaire de Duchenne.

Publié le : 02/12/2019

Des repères pour mieux gérer la maladie au quotidien

 

Les avancées de la recherche dans les maladies