Publié le 30/09/2022

Bourgogne Franche-Comté, le cœur du Téléthon bat dans votre région !

3 541 503 € collectés, 684 animations et 433 communes mobilisées en 2021. La force de toute votre région, terre où générosité et solidarité sont de tradition, nous donne les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie. Les 2 et 3 décembre, pour le 36ème Téléthon, nous comptons sur votre mobilisation renouvelée pour nous donner la force de guérir ! En 2022, aidez-nous à faire encore + grimper le compteur !

Bourgogne Franche Comté, le coeur du Téléthon bat dans votre région

🔴 Kev Adams

Kev Adams, parrain du Téléthon 2022, compte sur la mobilisation de toute votre région !

Le Téléthon, c'est aujourd'hui et c'est partout en France. Kev Adams, parrain du Téléthon 2022, compte sur vous et sur la mobilisation en Bourgogne Franche-Comté, pour faire grimper le compteur de votre région et battre de nouveaux records ! Découvrez son appel.

 

 

Votre mobilisation pour le Téléthon nous donne la force de nous battre encore et d'avancer. Les 2 et 3 décembre, pour le Téléthon 2022, nous comptons sur vous. Ensemble, on ne lâche rien et on fait grimper le compteur !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Dijon (21)

Des nouvelles de Hyacinthe, 4 ans, qui a bénéficié d’une thérapie génique qui lui a redonné des forces

Hyacinthe est l’un des visages de la révolution médicale en cours. En juin 2019, à seulement 10 mois, le petit garçon a bénéficié d’un traitement de thérapie génique issu des recherches pionnières de Généthon, qui a changé sa vie.

Atteint de la forme la plus sévère d’amyotrophie spinale, l’avenir de Hyacinthe était sombre. Mais grâce à ce médicament innovant, Hyacinthe a récupéré des forces et progresse à pas de géant. Pour preuve, le petit dijonnais vient de faire sa rentrée en moyenne section de maternelle, comme les enfants de son âge.

Ce traitement a remis des couleurs dans nos vies. On rêvait de ça pour lui, une vie d’écolier, des copains et des copines, un maître ou une maîtresse

Mathilde, sa maman.

Hyacinthe a bénéficié d'un traitement révolutionnaire issu des recherches initiés grâce à la mobilisation de toutes les villes et villages de France pour le Téléthon

 

 

C’est une véritable révolution médicale pour les enfants atteints de la forme la plus sévère d’amyotrophie spinale, dont l’espérance de vie ne dépassait pas deux ans ! Depuis 2019, un médicament de thérapie génique est disponible. Ce traitement est issu de technologies développées à Généthon*. Une trentaine d’enfants ont pu en bénéficier en France. 

 

Les résultats sont spectaculaires : les bébés traités sont capables de respirer sans assistance, et ils acquièrent des forces leur permettant de manger seuls, de tenir assis sans aide , de jouer avec leurs frères et sœurs, de grandir … de vivre !

Nos enfants sont nés trop tôt, mais quelle émotion... et quelle fierté de voir ces résultats enfin !

Des parents pionniers de l'AFM-Téléthon, bouleversés en découvrant les images d'enfants traités

 

Cette fierté, c'est avec vous que nous voulons la partager. Grâce à votre soutien, les victoires sont là ! Revivez sans attendre la saga de ce traitement révolutionnaire !

1995 : Judith Melki identifie le gène responsable de l’amyotrophie spinale, grâce aux dons du Téléthon. Entre 2004 et 2011, au sein de Généthon*, l’équipe de Martine Barkats met au point la thérapie génique et démontre son efficacité pour réparer les motoneurones chez des souris atteintes de cette maladie. C’est ensuite aux Etats Unis qu’un laboratoire privé réunira les fonds nécessaires aux essais chez l’homme et montrera l'efficacité de cette thérapie révolutionnaire. Les premiers bébés ont été traités aux Etats-Unis par un médecin, Jerry Mendel. 

2019 : Grande victoire. Ce traitement de thérapie génique est autorisé aux Etats-Unis pour la forme la plus grave d'amyotrophie spinale. Mai 2020 : La thérapie génique est autorisée en Europe. Aujourd’hui, des milliers d’enfants dans le monde ont pu bénéficier de ce traitement !

 

 

Lucie, visage du Téléthon 2022, est atteinte de la même maladie qu'Elwenn et a bénéficié du même traitement. Découvrez son histoire.

Nous pouvons être fiers, mais combien d’enfants comme Hyacinthe, attendent encore le traitement qui pourra changer leur vie ? Aujourd’hui, le Téléthon peut encore tout changer. Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Un combat : traiter le plus tôt possible !

La thérapie génique contre l’amyotrophie spinale de type 1 stoppe l’évolution de la maladie. Or, plus on l’administre tôt, avant même l’apparition des premiers symptômes, plus elle est efficace.

Aujourd’hui, l’un des combats de l’AFM-Téléthon, c’est de pouvoir mettre en place les traitements innovants le plus tôt possible : dans ce but, l’association a lancé cette année une étude pilote de dépistage néonatal de l’amyotrophie spinale dans deux régions de France, le Grand Est et la Nouvelle-Aquitaine. Oscar a pu bénéficier du dépistage néonatal en Belgique. Traité 41 jours après sa naissance, il ne présente aucun symptôme de la maladie :
 

 

Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Côte d'or (21)

Adam, 9 ans, atteint de myopathie de Duchenne : l’espoir d’un essai de thérapie génique

 

Parce qu’Adam montre du mal à marcher, ses parents décident de consulter. Après quelques semaines d’errance le diagnostic tombe en 2020. Il est atteint d’une myopathie de Duchenne. Malgré le choc, les parents du petit garçon se mettent en mode combat et s’impliquent localement dans le Téléthon pour apporter des moyens à la recherche.

Pour moi le Téléthon, c’est synonyme d’espoir pour qu’Adam puisse bénéficier d’une thérapie génique.

Le jeune garçon participe à une étude sur l’histoire naturelle de la maladie menée par Généthon, le laboratoire du Téléthon.

 

 

Emblématique du Téléthon, la myopathie de Duchenne, est une maladie neuromusculaire qui prive petit à petit les malades de tous mouvements. Elle touche un garçon sur 3500.

 

Revivez le témoignage de Pierre, papa de Jean et Luc, tous les deux atteint de la même maladie qu'Adam, sur le plateau du Téléthon : 

 

Myopathie de Duchenne : un essai a démarré

Après des années de recherche, les chercheurs de Généthon, en collaboration notamment avec les équipes de George Dickson du Royal Holloway de Londres, ont mis au point un traitement de thérapie génique et un essai a démarré en 2021. 

Il y a 35 ans, Bernard Barataud et Pierre Birambeau, deux pères d’enfants atteints de myopathie de Duchenne, créaient le Téléthon pour donner à l’AFM-Téléthon les moyens de mener le combat à grande échelle. Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, de recherche et de développement, pour trouver les armes nécessaires pour traiter cette maladie complexe qui s’attaque progressivement à tous les muscles !

 

35 ans de recherche et développement auront été nécessaires afin de trouver les armes nécessaires pour traiter cette maladie complexe qui s’attaque progressivement à tous les muscles. C’est une étape majeure dans l’histoire de l’Association !

 

Nous pouvons être fiers, mais combien d’enfants, attendent encore le traitement qui pourra changer leur vie ? Aujourd’hui, le Téléthon peut encore tout changer. Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

 

Jura (39)

Arthur, 12 ans, vit dans le Jura. Il est atteint d'une Gamma-Sarcoglycanopathie, une myopathie des centures, qui attaque peu à peu les muscles de son bassin. Cette maladie appartient à la même famille que celle qui touche Pierre, ambassadeur du Téléthon 2021.

Depuis toujours, Arthur a du mal à courir, il monte difficilement les escaliers. Inquiets ses parents consultent et en 2018, le diagnostic tombe. Mais pas question de baisser les bras pour cette famille de battants.

J'ai une nature où rien n'est impossible. Face à la maladie d'Arthur, je me suis senti impuissant, alors j'ai eu besoin de tout connaître, tout maîtriser pour nous aider à aller de l'avant. On sait qu'il y a des essais en préparation à Généthon* : la thérapie génique sur les souris fonctionne, et nous attendons l'essai clinique chez l'homme. On a beaucoup d'espoir et c'est ce qui nous permet de garder le moral.

temoigne Frédéric, le papa d'Arthur.

Il existe 31 myopathies des ceintures. Ces maladies se manifestent par une dégénérescence musculaire provoquant une diminution de la force des muscles du bassin et des épaules, qui peut évoluer jusqu’à la perte de la marche et causer des complications cardiaques ou respiratoires.

Myopathie des ceintures : l’ère de la thérapie génique s’ouvre

Grâce aux travaux menées depuis plus de 30 ans par Isabelle Richard, scientifique experte des myopathies des ceintures à Généthon, le labo du Téléthon, l’ère de la thérapie génique s’ouvre pour ce groupe de maladies musculaires d’origine génétique.  

La chercheuse a été pionnière de la génétique des myopathies des ceintures, avec la découverte de l’origine génétique de plusieurs de ces pathologies, et l’est aujourd’hui dans les phases thérapeutiques. Après avoir multiplié les preuves de concept, elle a démontré l’efficacité de la thérapie génique dans les phases pré-cliniques notamment pour la myopathie des ceintures liée au gène FKRP.

Aujourd’hui, un premier essai européen dans le domaine des myopathies des ceintures liées au gène FKRP est lancé. C’est une étape majeure vers le développement d’un traitement pour cette maladie !
 

Découvrez le témoignage d’Isabelle Richard :

 

Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

👨‍🔬 Recherche

Des chercheuses Bisontines (25) dans les laboratoires de pointe de l’AFM-Téléthon

Maladies rares du foie : à Généthon, Fanny Collaud, développe des thérapies géniques prometteuses

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement.
Pour accéder à ce contenu, vous devez modifier vos préférences et accepter au moins l'un des services suivants : ou
Modifier mes préférences

Fanny Collaud est chercheuse à Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, à la pointe de la thérapie génique. Depuis 9 ans, elle s’attaque à la maladie de Crigler-Najjar. une maladie rare du foie d’origine génétique, qui touche moins de 20 personnes en France et qui se caractérise par l’accumulation anormale de bilirubine, une substance pigmentée jaune fabriquée par le foie. L’enzyme chargée de l’éliminer ne fonctionnant pas, la bilirubine s’accumule, provoquant une jaunisse intense et chronique. Si elle n’est pas traitée rapidement, cette accumulation peut générer d’importants dommages neurologiques et devenir mortelle. Pour maintenir des taux de bilirubine inférieurs au seuil de toxicité, les patients sont contraints de s’exposer à une photothérapie (lumière bleue) jusqu’à 12h par jour. L’équipe de Fanny a conçu et développé un médicament de thérapie génique actuellement testé dans le cadre d’un essai clinique, et les résultats sont plus qu’encourageants : trois patientes traitées ont vu leur taux de bilirubine baisser, suffisamment pour arrêter la photothérapie !

L’équipe de Généthon s’attèle également à transposer cette approche à d’autres maladies qui touchent le foie : les glycogénoses. Ces maladies génétiques entrainent une accumulation anormale de glycogène, source d’énergie du corps, dans les cellules. Deux stratégies sont actuellement développées pour traiter deux formes de glycogénoses (type 1A et type 3) : une thérapie génique ciblant les cellules hépatiques, et pour laquelle l’équipe travaille à identifier la dose efficace chez la souris avant de l’évaluer chez les patients dans le cadre d’un futur essai clinique, et une seconde ciblant les muscles.

A l’Institut de Myologie, Gisèle Bonne étudie les mécanismes responsables d’une maladie rare du muscle pour développer de nouvelles solutions thérapeutiques

Gisele Bonne, chercheuse de besançon

Gisèle Bonne dirige une équipe à l’Institut de Myologie, l’institut d’excellence de l’AFM-Téléthon dédié à la science et la médecine du muscle, où elle travaille depuis plus de 20 ans sur la dystrophie musculaire d’Emery-Dreifuss, une maladie rare du muscle qui provoque des rétractions musculaires, une diminution de la force et une atteinte cardiaque.

 

Après avoir identifié plusieurs gènes responsables de cette maladie, Gisèle Bonne a concentré ses recherches sur le gène LMNA, un gène permettant la synthèse de deux protéines indispensables, les lamines a/c, et dont les mutations sont responsables d’une dizaine de pathologies différentes.

L’équipe s’attèle à comprendre les mécanismes en cause dans la dystrophie musculaire d’Emery-Dreifuss dans l’objectif de mettre au point des approches de thérapie génique pour prévenir l’atteinte cardiaque, voire corriger la mutation responsable de la maladie.

 

Votre don au Téléthon finance la recherche. Nos chercheurs et nos laboratoires la transforment en traitements. Pour le Téléthon 2022, ensemble, on ne lâche rien et on accélère !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

📺 A la TV

Dijon

Dijon, ville ambassadrice du Téléthon

Préfecture de la Côte d’Or, Dijon est connue pour sa moutarde, son cassis, mais aussi pour sa richesse architecturale et culturelle. Pour le Téléthon, Dijon misera à fond sur la gastronomie, et des animations autour du jaune de la moutarde et du violet du cassis. « C'est une véritable fierté de, tous ensemble, célébrer la solidarité et pouvoir montrer à la France entière combien notre ville est belle ; combien notre ville est festive ; combien notre ville est mobilisée et généreuse. » déclare Stéphanie Vacherot, conseillère municipale de Dijon, déléguée au handicap.

Stéphanie Vacherot, sur Facebook :

 

Téléthon 2022, la mobilisation de toutes
les régions de France est notre force.

 

je me mobilise

🧭 Près de chez vous

En Bourgogne Franche-Comté, 3 541 503 € collectés au travers de 684 animations et 433 communes mobilisées en 2021.

Avec les 30 heures d’émission à la télévision, les milliers d’animations locales qui font vibrer la France sont le cœur du Téléthon. Cette mobilisation incarne avec convivialité et parfois fantaisie, le patrimoine de nos régions mais également la générosité et l’engagement de tous, aux côtés des familles et des chercheurs. Stands de crêpes, courses à pied ou à vélo, soirées dansantes, repas solidaires, gaming, collecte de piles, pages de collecte, défis en tout genre… Il y a certainement autant d’animations Téléthon qu’il y a de spécialités culinaires en France ! L’engagement des bénévoles sur le terrain est mis en lumière pendant l’émission sur France Télévisions, à travers des duplex dans les villes et villages mobilisés, des reportages et témoignages. Et, cette année, sur le terrain, le Téléthon sera placé sur le signe de la couleur !

Vous avez envie de participer à cette grande fête solidaire ? Sélectionnez votre région sur la carte et trouvez une animation Téléthon près de chez vous !

💛 Vos dons

Depuis plus de 30 ans, l’AFM-Téléthon a financé des centaines de chercheurs dans le monde entier et développé ses propres laboratoires*. Aujourd’hui, de premiers médicaments sauvent la vie d’enfants atteints de maladies rares et ces traitements innovants bénéficient également à des maladies plus fréquentes. Une révolution médicale est en marche !

300 millions de personnes dans le monde sont concernées par des maladies rares, dont 95% sont incurables. Dans l’attente des traitements, nous nous battons pour améliorer le quotidien des malades et leur permettre de vivre leur vie selon leur choix.

Notre moteur ? C’est vous, c’est le Téléthon.

Vous incarnez cette mobilisation unique que rien ne peut rompre… Si des enfants retrouvent aujourd’hui des forces. Si des malades qui attendent un traitement, des parents trouvent la force de sourire, de se battre encore et d’avancer, c’est grâce à chacun d’entre vous. 

Et ce n’est qu’un début. Une nouvelle ère s’est ouverte qui n’aurait pu voir le jour sans votre incroyable solidarité. Aujourd’hui, l’espoir se transforme en réalité. Et, demain, ensemble, nous ferons face aux tempêtes et nous multiplierons les victoires pour tous ceux qui attendent.

 

Votre don au Téléthon finance la recherche. Nos chercheurs et nos laboratoires la transforment en traitements. Pour le Téléthon 2022, ensemble, on ne lâche rien et on accélère !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Où vont vos dons ?

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement.
Pour accéder à ce contenu, vous devez modifier vos préférences et accepter au moins l'un des services suivants : ou
Modifier mes préférences

Pour l’AFM-Téléthon, le combat continue avec la volonté farouche de guérir toutes ces maladies rares, invalidantes et trop souvent incurables.

Pour cela, dans le cadre de sa mission Guérir : elle soutient, chaque année, plus de 200 programmes de recherche et jeunes chercheurs. Ses laboratoires, Généthon*, l'Institut de Myologie, I-Stem, constituent une force de frappe unique au monde : au total, plus de 500 experts sont mobilisés pour accélérer la mise à disposition des traitements pour les malades.

Dans le cadre de sa mission Aider : 7398 malades et leur famille ont été suivis en 2020 par 170 professionnels répartis dans 17 services régionaux sur tout le territoire.

💛 Choisir le don régulier

Accélérez la recherche avec le don régulier

Le don régulier par prélèvement automatique, un soutien durable encore + efficace pour les malades

En choisissant le don régulier par prélèvement automatique, vous participez durablement au combat quotidien contre la maladie. Les dons par prélèvement automatique permettent à notre association de mieux prévoir nos ressources, et donc d’optimiser la mise en œuvre de nos actions prioritaires.

 

Je donne tous les mois

 

 

 

 

+ de sérénité

Pas besoin d’envoyer votre règlement par chèque, votre don est prélevé automatiquement sur votre compte, à date fixe, sans frais supplémentaire.

+ de liberté

Si vous souhaitez modifier ou résilier votre prélèvement automatique, vous pouvez le faire à tout moment en nous contactant au 0 825 07 90 95 (0.15€TTC/mn + prix appel) ou relationdonateurs@afm-telethon.fr

+ de simplicité

Vous recevrez un seul reçu fiscal chaque année regroupant le montant global de vos dons et un seul courrier d’informations sur les avancées de la recherche.

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

 

❤️ Transparence

Téléthon : vous nous donnez les moyens d'agir

L'AFM Téléthon s'est engagée dès le premier Téléthon à rendre compte en toute transparence des actions menées et de l'utilisation des dons qui lui sont confiés. Découvrez à quoi servent les dons du Téléthon.