Publié le 31/10/2022

Ile-de-France, le cœur du Téléthon bat dans votre région !

13 982 807 € collectés, 1028 animations et 548 communes mobilisées en 2021. La force de toute votre région, terre où générosité et solidarité sont de tradition, nous donne les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie. Les 2 et 3 décembre, pour le 36ème Téléthon, nous comptons sur votre mobilisation renouvelée pour nous donner la force de guérir ! En 2022, aidez-nous à faire encore + grimper le compteur !

Mobilisation terrain pour le Téléthon à Paris

🔴 Kev Adams

Kev Adams, parrain du Téléthon 2022, compte sur la mobilisation de toute votre région !

Le Téléthon, c'est aujourd'hui et c'est partout en France. Kev Adams, parrain du Téléthon 2022, compte sur vous et sur la mobilisation en Auvergne-Rhône-Alpes, pour faire grimper le compteur de votre région et battre de nouveaux records ! Découvrez son appel.

 

 

Votre mobilisation pour le Téléthon nous donne la force de nous battre encore et d'avancer. Les 2 et 3 décembre, pour le Téléthon 2022, nous comptons sur vous. Ensemble, on ne lâche rien et on fait grimper le compteur !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Thibault (75)

Thibault, jeune parisien de 21 ans, a bénéficié d’un essai de thérapie génique pour traiter une maladie qui le prive peu à peu de la vue.

Il y a 3 ans, Thibault commence à avoir des premiers troubles de la vision avant de perdre la vue en quelques semaines. « Je voyais comme de la buée très noire sur un pare-brise à l’intérieur de la voiture ».

Cette maladie, la Neuropathie optique de Leber, apparaît brutalement. Quelques temps après le diagnostic, Thibault et ses parents prennent la décision d’aller consulter à Paris et rencontrent, en décembre 2019, le docteur Catherine Vignal, spécialiste de la vision, à l’hôpital des Quinze-Vingts. Deux mois plus tard, il reçoit un médicament de thérapie génique.

Je vois mieux sur les côtés, j’ai aussi retrouvé toutes les couleurs. Les améliorations sont arrivées petit à petit. Mais surtout, le traitement a changé ma vie : je peux rejouer au foot, ce que je ne pouvais pas faire il y a un an, mais aussi marcher seul dans la rue !

La thérapie génique dont a bénéficié Thibault est née grâce à votre mobilisation dans le cadre du Téléthon

Maladie génétique rare de la vue qui provoque une perte brutale et irréversible de la vision, la Neuropathie optique de leber (NOHL) peut désormais être traitée par thérapie génique, grâce aux travaux menés par des chercheurs de l’Institut de la vision, en collaboration avec les équipes de Généthon. Les essais menés par la société de biotechnologie Gensight Biologics chez des malades atteints de cette pathologie ont montré des résultats très positifs : la majorité d’entre eux voit leur vision s’améliorer. 

Le professeur José-Alain Sahel témoignait de ces avancées sur le plateau du Téléthon 2019
 

Nous pouvons être fiers, mais combien de malades, comme Thibault, attendent encore le traitement qui pourra changer leur vie ? Aujourd’hui, le Téléthon peut encore tout changer. Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

💛 Benjamin (77)

Benjamin, 10 ans, incarne le combat du Téléthon 2022

"Il y a un avenir pour Benjamin ! On arrive après 30 ans de combat, après 30 ans durant lesquels des gens qui ne savaient rien, ont mis plein de choses en place. On veut tous se débarrasser de cette maladie ; on n’est pas encore à la guérison mais ça progresse."

Téléthon 2022 affiche benjamin

Lorsqu’en 2020, les médecins confirment le diagnostic de myopathie de Duchenne à Benjamin, une maladie neuromusculaire qui va le priver de ses forces, pour Nicolas, son papa, c’est un train pris en pleine figure.

On connait le pronostic... Il a fallu renoncer à la vie qu’on avait imaginée, à avancer autrement, à organiser notre vie différemment et en fonction de… Mais on a rebondi très vite en se disant, on ne se laissera pas faire par la maladie.


Malgré le choc, Nicolas et Stéphanie reprennent espoir en découvrant que de multiples recherches, études et essais cliniques existent dans la maladie de leur fils. En 2021, il intègre, à I-Motion, à Paris, l’étude d’histoire naturelle, réalisée en parallèle de l’essai clinique mené par Généthon, le laboratoire du Téléthon. "Faire participer Benjamin à l’étude, c’est une pierre apportée à l’édifice. Si grâce à sa participation, il peut apporter des données et des informations pour que les prochains enfants vivent un peu mieux la maladie, c’est ça de gagné, jusqu’à la solution… ."

Retrouvez le témoignage de Nicolas, papa de Benjamin, sur le plateau du Téléthon 2021 :

En attendant qu’un traitement soit possible, Nicolas et Stéphanie ne lâchent rien. "S’il y a quelque chose à faire, on le fait… cette maladie est un combat de tous les jours mais l’espoir est là"

Emblématique du Téléthon, la myopathie de Duchenne, est une maladie neuromusculaire qui prive petit à petit les malades de tous mouvements. Elle touche un garçon sur 3500.

 

Revivez le témoignage de Pierre, papa de Jean et Luc, tous les deux atteint de la même maladie que Léo, sur le plateau du Téléthon : 

 

Myopathie de Duchenne : un essai a démarré

Après des années de recherche, les chercheurs de Généthon, en collaboration notamment avec les équipes de George Dickson du Royal Holloway de Londres, ont mis au point un traitement de thérapie génique et un essai a démarré en 2021. 

Il y a 35 ans, Bernard Barataud et Pierre Birambeau, deux pères d’enfants atteints de myopathie de Duchenne, créaient le Téléthon pour donner à l’AFM-Téléthon les moyens de mener le combat à grande échelle. Il aura fallu du temps, beaucoup de temps, de recherche et de développement, pour trouver les armes nécessaires pour traiter cette maladie complexe qui s’attaque progressivement à tous les muscles !

 

35 ans de recherche et développement auront été nécessaires afin de trouver les armes nécessaires pour traiter cette maladie complexe qui s’attaque progressivement à tous les muscles. C’est une étape majeure dans l’histoire de l’Association !

 

 

Aujourd’hui, le Téléthon peut encore tout changer. Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

 

💛 Lou (91)

Lou, jeune essonienne de 13 ans atteinte d'une maladie ultra-rare, incarne le combat du Téléthon 2022

Téléthon 2022 affiche lou

Virginie et Jean, ses parents, sont des guerriers. Les diagnostics de syndrome de Leigh annoncés en 2016, pour leur deux enfants, Lou, 13 ans, et Hugo, décédé en 2017 à l’âge de 6 ans de la maladie, auraient pu les laisser sans force.

Quand on découvre que nos deux enfants souffrent d'une maladie orpheline pour laquelle il n'existe pas de traitement, on est seuls au monde. On a su tout de suite que c’était le pire, en particulier pour Hugo qui était plus atteint… je suis attachée de recherche clinique, spécialisée en neurosciences, je savais que nous n’avions que quelques années de survie pour lui… mais on a continué à se battre

confie Virginie, s’appuyant sur son expérience et ses connaissances pour réunir un maximum d’informations sur la pathologie ultra rare de sa fille.

Ça ne sera peut-être pas pour elle, mais pour tous les autres enfants. Mais, si je ne fais rien pour Lou maintenant, je m'en voudrais toute ma vie. J'ai déjà perdu un enfant. Je ne veux pas revivre ça ! En tant que maman, c'est mon devoir de me battre pour la survie de mon enfant.

Le syndrome de Leigh est une maladie neurologique progressive qui fait partie des maladies mitochondriales, des maladies génétiques graves affectant les muscles et le cerveau. Actuellement, il n’existe pas de traitement spécifique pour cette maladie qui a un pronostic vital très sévère, alors que les symptômes se manifestent avant l’âge d’un an, elle emporte les enfants dans leurs premières années, généralement avant 10 ans. Cette maladie toucherait environ une naissance sur 36 000.

Des chercheurs engagés dans le combat contre les maladies mitochondriales

Les mitochondries sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Présentes dans toutes les cellules de l’organisme, à l’exception des globules rouges, elles produisent le « carburant » des cellules et ont la particularité de posséder leur propre ADN, hérité uniquement du patrimoine génétique de la mère. Plus un tissu est gourmand en énergie, comme le coeur ou les muscles, plus le nombre de mitochondries est élevé dans ses cellules. Comme elles sont présentes dans tout le corps, leur dysfonctionnement provoque des atteintes extrêmement variables et peuvent toucher différents organes. On estime qu’1 personne sur 4 500 est atteinte d’une forme de maladie mitochondriale.

Vincent Procaccio, Chef du service de génétique médicale du CHU d’Angers, mène, avec le soutien de l’AFM-Téléthon, un projet de recherche pour identifier des molécules capables d’agir sur les dysfonctionnements de la mitochondrie et ainsi traiter ces maladies.

A l'occasion de MitoNice 2022, le congrès scientifique sur la médecine mytochondriale organisé par l'AFM-Téléthon, à Nice, il explique ce qu'est une mitochondrie.

 

 

Pour le Téléthon 2022, ensemble, on ne lâche rien et on accélère !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Théa (94) et Lana (95)

Des nouvelles de Lana du Val d'Oise et Théa du Val de Marne, atteintes d’amyotrophie spinale, après la thérapie génique qui leur a redonné des forces

Lana a seulement 7 mois quand les médecins lui diagnostiquent une amyotrophie spinale, une maladie rare qui la privait de force pour jouer, bouger, menaçant même sa vie. En mars 2020, elle bénéficie du premier médicament de thérapie génique, issu de la recherche de Généthon, le laboratoire du Téléthon, qui redonne de la force aux enfants.

C’était le jour de l’annonce du confinement. Je ne connaissais pas cette maladie, personne dans mon entourage ne l’a eue. On m’a dit qu’il s’agissait d’une maladie très grave. Je me suis demandé si ma fille allait mourir. La chance qu’on a eue, c’est qu’il y avait ce traitement par thérapie génique.

Depuis, les progrès se multiplient : « Lana progresse de jour en jour. On verra au fur et à mesure si elle est capable de marcher. On ne peut pas savoir. Aujourd’hui, elle peut se tenir debout avec appui, c’est déjà une belle victoire ». Lana vient de franchir une étape extraordinaire : elle vient de faire sa rentrée en maternelle, comme tous les enfants de son âge !

 

 

Comme Lana, Théa incarne les victoires du Téléthon. En effet, en juillet 2020, les parents de Théa, seulement 15 jours après le diagnostic, apprennent qu’elle peut bénéficier du premier médicament de thérapie génique disponible pour cette maladie. Depuis l’injection, les progrès sont majeurs :

"Ce qui a changé pour Théa c’est qu’elle a acquis une certaine autonomie, elle sait s’occuper, se gérer et se déplacer. Son comportement a changé, elle est plus heureuse, plus souriante, elle interagit avec les autres et passe beaucoup de temps à jouer avec son frère.", expliquent Jenna et Marc, ses parents. Au quotidien, la transformation de la petite fille de trois ans est une source de motivation pour toute la famille. « Le traitement et tous les progrès qui ont suivi nous donnent beaucoup d’espoirs ». Elle aussi vient de faire sa rentrée en maternelle.

 

Les deux petites filles ont bénéficié d'un traitement révolutionnaire issu des recherches initiés grâce à la mobilisation de toutes les villes et villages de France pour le Téléthon

 

 

C’est une véritable révolution médicale pour les enfants atteints de la forme la plus sévère d’amyotrophie spinale, dont l’espérance de vie ne dépassait pas deux ans ! Depuis 2019, un médicament de thérapie génique est disponible. Ce traitement est issu de technologies développées à Généthon*. Une trentaine d’enfants ont pu en bénéficier en France. 

 

Les résultats sont spectaculaires : les bébés traités sont capables de respirer sans assistance, et ils acquièrent des forces leur permettant de manger seuls, de tenir assis sans aide , de jouer avec leurs frères et sœurs, de grandir … de vivre !

Nos enfants sont nés trop tôt, mais quelle émotion... et quelle fierté de voir ces résultats enfin !

Des parents pionniers de l'AFM-Téléthon, bouleversés en découvrant les images d'enfants traités

 

Cette fierté, c'est avec vous que nous voulons la partager. Grâce à votre soutien, les victoires sont là ! Revivez sans attendre la saga de ce traitement révolutionnaire !

1995 : Judith Melki identifie le gène responsable de l’amyotrophie spinale, grâce aux dons du Téléthon. Entre 2004 et 2011, au sein de Généthon*, l’équipe de Martine Barkats met au point la thérapie génique et démontre son efficacité pour réparer les motoneurones chez des souris atteintes de cette maladie. C’est ensuite aux Etats Unis qu’un laboratoire privé réunira les fonds nécessaires aux essais chez l’homme et montrera l'efficacité de cette thérapie révolutionnaire. Les premiers bébés ont été traités aux Etats-Unis par un médecin, Jerry Mendel. 

2019 : Grande victoire. Ce traitement de thérapie génique est autorisé aux Etats-Unis pour la forme la plus grave d'amyotrophie spinale. Mai 2020 : La thérapie génique est autorisée en Europe. Aujourd’hui, des milliers d’enfants dans le monde ont pu bénéficier de ce traitement !

Nous pouvons être fiers, mais combien d’enfants comme Théa et Lana, attendent encore le traitement qui pourra changer leur vie ? Aujourd’hui, le Téléthon peut encore tout changer. Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Un combat : traiter le plus tôt possible !

La thérapie génique contre l’amyotrophie spinale de type 1 stoppe l’évolution de la maladie. Or, plus on l’administre tôt, avant même l’apparition des premiers symptômes, plus elle est efficace.

Aujourd’hui, l’un des combats de l’AFM-Téléthon, c’est de pouvoir mettre en place les traitements innovants le plus tôt possible : dans ce but, l’association a lancé cette année une étude pilote de dépistage néonatal de l’amyotrophie spinale dans deux régions de France, le Grand Est et la Nouvelle-Aquitaine. Oscar a pu bénéficier du dépistage néonatal en Belgique. Traité 41 jours après sa naissance, il ne présente aucun symptôme de la maladie :
 

 

Nous comptons sur vous les 2 et 3 décembre, pour nous donner les moyens de remporter de nouvelles victoires contre la maladie.

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

🧭 Près de chez vous

En Ile-de-France, 13 982 807 € collectés au travers de 1028 animations et 548 communes mobilisées en 2021. 

Avec les 30 heures d’émission à la télévision, les milliers d’animations locales qui font vibrer la France sont le cœur du Téléthon. Cette mobilisation incarne avec convivialité et parfois fantaisie, le patrimoine de nos régions mais également la générosité et l’engagement de tous, aux côtés des familles et des chercheurs. Stands de crêpes, courses à pied ou à vélo, soirées dansantes, repas solidaires, gaming, collecte de piles, pages de collecte, défis en tout genre… Il y a certainement autant d’animations Téléthon qu’il y a de spécialités culinaires en France ! L’engagement des bénévoles sur le terrain est mis en lumière pendant l’émission sur France Télévisions, à travers des duplex dans les villes et villages mobilisés, des reportages et témoignages. Et, cette année, sur le terrain, le Téléthon sera placé sur le signe de la couleur ! 

Vous avez envie de participer à cette grande fête solidaire ? Sélectionnez votre région sur la carte et trouvez une animation Téléthon près de chez vous !

💛 Vos dons

Depuis plus de 30 ans, l’AFM-Téléthon a financé des centaines de chercheurs dans le monde entier et développé ses propres laboratoires*. Aujourd’hui, de premiers médicaments sauvent la vie d’enfants atteints de maladies rares et ces traitements innovants bénéficient également à des maladies plus fréquentes. Une révolution médicale est en marche !

300 millions de personnes dans le monde sont concernées par des maladies rares, dont 95% sont incurables. Dans l’attente des traitements, nous nous battons pour améliorer le quotidien des malades et leur permettre de vivre leur vie selon leur choix.

Notre moteur ? C’est vous, c’est le Téléthon.

Vous incarnez cette mobilisation unique que rien ne peut rompre… Si des enfants retrouvent aujourd’hui des forces. Si des malades qui attendent un traitement, des parents trouvent la force de sourire, de se battre encore et d’avancer, c’est grâce à chacun d’entre vous. 

Et ce n’est qu’un début. Une nouvelle ère s’est ouverte qui n’aurait pu voir le jour sans votre incroyable solidarité. Aujourd’hui, l’espoir se transforme en réalité. Et, demain, ensemble, nous ferons face aux tempêtes et nous multiplierons les victoires pour tous ceux qui attendent.

 

Votre don au Téléthon finance la recherche. Nos chercheurs et nos laboratoires la transforment en traitements. Pour le Téléthon 2022, ensemble, on ne lâche rien et on accélère !

 

Je donne maintenant

Je donne tous les mois

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

Où vont vos dons ?

L‘accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement.
Pour accéder à ce contenu, vous devez modifier vos préférences et accepter au moins l'un des services suivants : ou
Modifier mes préférences

Pour l’AFM-Téléthon, le combat continue avec la volonté farouche de guérir toutes ces maladies rares, invalidantes et trop souvent incurables.

Pour cela, dans le cadre de sa mission Guérir : elle soutient, chaque année, plus de 200 programmes de recherche et jeunes chercheurs. Ses laboratoires, Généthon*, l'Institut de Myologie, I-Stem, constituent une force de frappe unique au monde : au total, plus de 500 experts sont mobilisés pour accélérer la mise à disposition des traitements pour les malades.

Dans le cadre de sa mission Aider : 7398 malades et leur famille ont été suivis en 2020 par 170 professionnels répartis dans 17 services régionaux sur tout le territoire.

💛 Choisir le don régulier

Accélérez la recherche avec le don régulier

Le don régulier par prélèvement automatique, un soutien durable encore + efficace pour les malades

En choisissant le don régulier par prélèvement automatique, vous participez durablement au combat quotidien contre la maladie. Les dons par prélèvement automatique permettent à notre association de mieux prévoir nos ressources, et donc d’optimiser la mise en œuvre de nos actions prioritaires.

 

Je donne tous les mois

 

 

 

 

+ de sérénité

Pas besoin d’envoyer votre règlement par chèque, votre don est prélevé automatiquement sur votre compte, à date fixe, sans frais supplémentaire.

+ de liberté

Si vous souhaitez modifier ou résilier votre prélèvement automatique, vous pouvez le faire à tout moment en nous contactant au 0 825 07 90 95 (0.15€TTC/mn + prix appel) ou relationdonateurs@afm-telethon.fr

+ de simplicité

Vous recevrez un seul reçu fiscal chaque année regroupant le montant global de vos dons et un seul courrier d’informations sur les avancées de la recherche.

 

* La part de financement du laboratoire Généthon issue du Téléthon provient des recettes des animations

 

❤️ Transparence

Téléthon : vous nous donnez les moyens d'agir

L'AFM Téléthon s'est engagée dès le premier Téléthon à rendre compte en toute transparence des actions menées et de l'utilisation des dons qui lui sont confiés. Découvrez à quoi servent les dons du Téléthon.