Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 07/12/2019

Victoire 2019 : un essai de thérapie cellulaire pour la rétinite pigmentaire

Un essai de thérapie cellulaire issu des travaux menés à I-Stem, l’un des laboratoires de l’AFM-Téléthon, a démarré pour une maladie rare de la vision.

« Nous travaillons depuis plusieurs années au développement de cette technique innovante qui ouvre des perspectives thérapeutiques pour les maladies de la rétine, qu’elles soient rares et génétiques ou fréquentes et liées au vieillissement. Entrer dans la phase de l’essai pour les malades est un moment très excitant », se réjouit Christelle Monville, chercheuse à I-Stem.  

Depuis un peu plus de 10 ans, une chercheuse déterminée, Christelle Monville, se consacre avec son équipe, au développement de la thérapie cellulaire pour ces maladies de la rétine : « le but ultime du chercheur est de proposer un traitement là où il n’existe aucune solution ».   

Des cellules pigmentées de la rétine fabriquées en laboratoire 

Au sein de  I-Stem, un des laboratoires de l’AFM-Téléthon, elle a mis au point un processus pour fabriquer à partir de cellules souches, les cellules pigmentées de la rétine, ces cellules noires que l’on voit au travers de la pupille. Elle a ensuite constitué un « patch cellulaire » en mettant ces cellules produites en laboratoire sur une membrane amniotique, un patch biologique qui sera greffé sous la rétine des patients.  

Le premier essai français de thérapie cellulaire pour une maladie rare de la vision   

Des années de recherche récompensées puisqu’en 2019, en collaboration avec l’Institut de la Vision, le premier essai français de thérapie cellulaire pour une maladie rare de la vision est lancé ! Un traitement qui, à terme, pourrait également permettre de soigner la dégénérescence maculaire liée à l’âge qui concerne plus de 1,5 million de personnes en France.  

Ouiza, l'une des malades, qui a bénéficié du traitement dans le cadre de l'essai clinique témoigne :

Les rétinites pigmentaires en bref  

Les rétinites pigmentaires sont un ensemble de maladies génétiques de l’œil. À ce jour, on connait plus de 39 gènes impliqués dans ces maladies. Elles se caractérisent par une dégénérescence progressive des cellules de l’épithélium, les cellules pigmentées située à la surface de la rétine provoquant la dégénérescence progressive des photorécepteurs et, à terme, la cécité.    

En France près de 30 000 personnes sont concernées par des rétinites pigmentaires et plus de 1,5 million par la dégénérescence maculaire liée à l’âge. 

 

Les victoires des chercheurs soutenus grâce à vous dons, tout le monde en bénéficie ! Les recherches sur les maladies rares bénéficient aux maladies plus fréquentes. 

Pour faire un don :  

  • Sur internet  sur  telethon.fr 
  • Par téléphone au 36 37 (appel gratuit depuis un poste fixe)  
Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 31/10/2020
Filtrer par date