Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 30/10/2020

Myasthénie : l’impact sur la grossesse se précise

Une grande étude menée aux Etats-Unis conforte la nécessité d’un suivi expert pour les futures mamans atteintes de myasthénie auto-immune.

Après analyse de 974 accouchements de femmes atteintes de myasthénie auto-immune intervenus sur une période de dix ans aux États-Unis, des chercheurs canadiens concluent que cette maladie n’augmente pas le risque de césarienne ni de recours aux forceps.
En revanche, avoir une myasthénie s’accompagnerait d’un risque accru de naissance prématurée de bébé ainsi que de séjour prolongé à l’hôpital. Elle s’associe également à un risque plus élevé d’insuffisance respiratoire de la future maman. La grossesse peut en effet déclencher une exacerbation de la myasthénie, avec faiblesse des muscles respiratoires. À cette possible atteinte s’ajoute une surélévation progressive du diaphragme (un des principaux muscles qui servent à inspirer) du fait de l’augmentation du volume de l’utérus au fil des mois. Ces résultats plaident en faveur d’un suivi des futures mamans atteintes de myasthénie par une équipe pluridisciplinaire spécialisée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les femmes atteintes de myasthénie et enceintes sont doublement à risque de forme grave de grippe, un argument en faveur de leur vaccination.

Source
Maternal and neonatal outcomes among pregnant women with myasthenia gravis.
Nicholls-Dempsey L, Czuzoj-Shulman N, Abenhaim HA.
J Perinat Med. 2020 Oct 25; 48(8):793-798.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 07/03/2021
Filtrer par date