Faîtes un don en ligne
Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)
Publié le : 10/09/2020

Myopathie de Duchenne : un retard de développement précoce

Une équipe néerlandaise a montré qu’un décalage du développement psycho-moteur était perceptible dès l’âge de 2 mois chez les garçons atteints de DMD

De nombreuses études ont montré que les garçons atteints de dystrophie musculaire de Duchenne ont un retard de développement global par rapport aux enfants non atteints. Une étude parue dans la revue Developmental medecine & child neurology précise quels aspects du développement sont impactés par la maladie et l’âge à partir duquel ce retard est perceptible.

Des données à la fois cliniques et en vie réelle

Cette étude porte sur des données recueillies de manière rétrospective sur une cohorte de 76 participants atteints de DMD âgés de moins de 26 ans, recrutés sur invitation via deux associations de patients, comparés à d’autres données issues du suivi médical de plus de 12 000 jeunes non atteints par la maladie.
L’étude compile deux types d’informations :
- les données sur le développement précoce des participants, issues d’évaluation faites au cours du suivi clinique précoce, de l’âge de 1 mois à l’âge de 4 ans, grâce au Dutch Développement Instrument, un outil d’évaluation clinique du développement de l’enfant utilisé aux Pays-Bas ;
- les réponses à un questionnaire proposé aux parents de ces participants au moment de l’inclusion dans l’étude et comportant des items sur les capacités motrices, comportementales et sociales en vie réelle (les réponses de 43 parents parmi les 76 ont été exploitées).

Un écart de développement perceptible dès l’âge de 2 mois

L’étude montre que, dès l’âge de 2 à 3 mois, il existe un retard d’acquisition de la motricité fine et de la motricité globale, des réponses adaptatives et de la communication entre le groupe atteint par la DMD et le groupe contrôle.
L’activité motrice fine avait été peu explorée jusqu’ici : dans l’étude, les auteurs constatent que si dans ce domaine l’écart n’est pas encore perceptible après la naissance, il le devient rapidement.
À l’âge de 2 mois, 22 % des enfants du groupe atteint de DMD ne peuvent suivre du regard en bougeant la tête contre 10,1% dans le groupe contrôle. Cet écart se creuse au cours du temps : à 12 mois, 18 % des enfants atteints de DMD échouent à prendre un objet entre le pouce et l’index contre 7,9 % dans le groupe contrôle alors qu’à 9 mois, 6 % seulement ne parvenaient pas à attraper leurs deux pieds (une activité de la même catégorie) contre 1% dans le groupe contrôle. À 3 ans, 33 % de la cohorte des enfants atteints de DMD ne parviennent pas à reproduire une ligne verticale en la traçant à la main (9,3 % dans le groupe contrôle).

Ces données obtenues très tôt dans l’enfance ouvrent la voie à une détection et une prise en charge plus précoces de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Source
Early developmental milestones in Duchenne muscular dystrophy
van Dommelen P, van Dijk O, de Wilde JA, Verkerk PH.
Dev Med Child Neurol. 2020;10.1111/dmcn.14623.

Rechercher une actu
Recherchez une actualité
Par ex., 31/10/2020
Filtrer par date