DMD : thérapie génique par injection intra-amniotique chez le chien

Publié le 20/02/2015
Recherche fondamentale - Chercheur homme

Un produit de thérapie génique apportant le gène de la microdystrophine dans le liquide amniotique induit une tolérance immunitaire chez des chiens modèles de DMD.

Une piste de thérapie génique dans la myopathie de Duchenne (DMD) consiste à introduire un gène codant une microdystrophine (une dystrophine plus courte et fonctionnelle) à l’aide d’un virus adéno-associé (AAV). Les vecteurs AAV présentent de nombreux avantages mais peuvent provoquer des réponses immunitaires qui atténuent l’efficacité de la thérapie génique. Une alternative consisterait à injecter le produit de thérapie génique dans le liquide amniotique, avant que le système immunitaire ne soit mature.

Dans un article publié en janvier 2015, une équipe japonaise rapporte les effets, dans des chiens modèles de DMD, d’une injection d’un AAV transportant une microdystrophine (rAAV9-CMV-microdystrophine) dans le liquide amniotique. Puis après la naissance, les chiots ont reçu une nouvelle injection intraveineuse du produit de thérapie génique.
Cela a entrainé une amélioration significative des fonctions respiratoire et cardiaque ainsi que de la marche des chiens modèles. Ces résultats montrent que l’injection intra-amniotique du produit de thérapie génique a induit une tolérance immunitaire contre le vecteur AAV permettant l’expression à long terme de la microdystrophine. Cette stratégie représente une piste thérapeutique potentielle pour pouvoir exprimer à long terme le produit de thérapie génique.

Source

Intra-amniotic rAAV-mediated microdystrophin gene transfer improves canine X-linked muscular dystrophy and may induce immune tolerance.
Hayashita-Kinoh H, Yugeta N, Okada H, Nitahara-Kasahara Y, Chiyo T, Okada T, Takeda S.
Mol Ther., 2015 (Jan). doi : 10.1038/mt.2015.5. [Epub ahead of print]