Glycogénose de type II : une maladie vieille d’au moins sept siècles

Publié le 08/12/2021
V_Chercheur2

Le séquençage de nouvelle génération a permis d’identifier le tout premier cas de maladie de Pompe chez un noble italien décédé… au Moyen âge !

L’histoire a tout d’une saga scientifico-historique à suspense. Elle débute à la fin du 13e siècle avec la naissance d’Alberto Canfrancesco della Scala, dit Cangrande della Scala. Il devient seigneur de Vérone en 1311 et annexe peu à peu différents territoires voisins. En 1329, quatre jours après son entrée triomphale dans la ville de Trévise, il meurt subitement à l’âge de 38 ans seulement.  
Mais pourquoi ? En 2004, l’analyse de ses restes momifiés révèle la présence de pollens de digitale, une fleur toxique à haute dose. Et les historiens de conclure à un probable assassinat, par empoisonnement.

Le diagnostic tombe 700 ans plus tard

Un nouveau rebondissement se produit en 2021. En étudiant par séquençage de nouvelle génération l’ADN extraits d’os de Cangrande della Scala, des chercheurs démontrent que le célèbre italien était en fait atteint d’une forme tardive de maladie de Pompe (ou glycogénose de type II). Ce diagnostic est cohérent avec les quelques données disponibles sur la santé du chef de guerre, qui relatent plusieurs épisodes de faiblesse musculaire à l’effort.
La forme tardive de cette maladie s’accompagne aussi, parfois, d’une atteinte du cœur avec augmentation de volume (hypertrophie) et accélération du rythme cardiaque... La digitale aurait pu être administrée à petites doses pour soigner ses palpitations, et non à doses toxiques pour l’empoisonner. Ce serait dès lors sa première utilisation à but thérapeutique connue de l’histoire.

Source
Whole-exome sequencing of the mummified remains of Cangrande della Scala (1291-1329 CE) indicates the first known case of late-onset Pompe disease.
Iadarola B, Lavezzari D, Modi A et al.
Sci Rep. 2021 Oct 26;11(1):21070.

 

Aller plus loin

Avancées dans la maladie de Pompe
Télécharger la version PDF (PDF - 1.37 Mo)
Zoom sur...la forme adulte de la maladie de Pompe
Télécharger la version PDF (PDF - 2.41 Mo)
Diagnostic des maladies neuromusculaires
Télécharger la version PDF (PDF - 811.1 Ko)