Myopathie FSH : stimuler les ressources des cellules pour réduire DUX4 au silence

Publié le 02/03/2022
V_Gene_AS261092781

Le gène DUX4 est inhibé par un micro-ARN produit spontanément par l’organisme et dont de petites molécules peuvent augmenter l’expression, du moins en laboratoire.

De découverte relativement récente, les micro-ARN (miARN) doivent leur nom à leur petite taille. Ils comptent une vingtaine de nucléotides seulement. Ces acides nucléiques fabriqués par les cellules ne sont pas traduits en protéines. En revanche, ils ont la capacité d’empêcher la production de différentes protéines cibles en s’appariant de façon spécifique avec les ARN messagers qui codent leur fabrication. D’où l’idée de les utiliser pour soigner certaines maladies génétiques, par exemple en apportant des miARN de synthèse aux cellules grâce à un vecteur de thérapie génique de type virus adéno-associé (AAV).

Un antidote naturel à DUX4

Une équipe de chercheurs nord-américains a développé une voie alternative pour traiter la myopathie facio-scapulo-humérale, basée sur un micro-ARN naturel, produit par les cellules. Nommé miR-675, il inhibe l’expression du gène DUX4 et ses conséquences nocives dans des modèles cellulaires de FSH. Il protège également les cellules musculaires de souris modèle de FSH des effets toxiques de l’expression de DUX4.

… activé par trois hormones

Les chercheurs ont ensuite montré que de petites molécules de nature hormonale (β-estradiol, mélatonine, β-estradiol associé à une forme de progestérone) augmente l’expression de miR-675 dans de jeunes cellules musculaires (myotubes) humaines atteintes de FSH, ce qui entraine une réduction de l’expression du gène DUX4 puis de la protéine éponyme. L’intérêt d’un traitement par une ou plusieurs de ces molécules est son caractère réversible : il suffirait de l’arrêter pour ne plus agir sur miR- 675.
Pour l’équipe nord-américaine, ces résultats prometteurs devraient pousser à continuer des recherches sur miR-675, mais aussi à identifier d’autres miARN à exploiter pour développer des traitements pour la FSH.

Source
Human miRNA miR-675 inhibits DUX4 expression and may be exploited as a potential treatment for Facioscapulohumeral muscular dystrophy
Saad NY, Al-Kharsan M, Garwick-Coppens SE et al.
Nat Commun. 2021 Dec 8;12(1):7128.