Faites un don
C'est ce que vous coûtera ce don après les 66% de réduction d'impôts

Ligne directe donateurs : 0825 07 90 95 (0,15€ TTC/min + prix d’un appel local)

Myosites : les douleurs sont très présentes, les antalgiques aussi

Publié le 05/08/2022
V_medecin_consultation2

La plupart des personnes atteintes de myosites aux États-Unis rapportent des douleurs qui les conduisent à utiliser, dans près de sept cas sur dix, un médicament dérivé de la morphine.

Le questionnaire sur la douleur diffusé par une association américaine, Myositis Support and Understanding, a eu un joli succès, rassemblant 423 répondants atteints de dermatomyosite, de polymyosite ou de myosite à inclusions. Ils ont été 91,5% à rapporter des douleurs actuelles ou passées. Elles sont plus fréquentes en cas de dermatomyosite (97,2%) que de de polymyosite (94,5%) et de myosite à inclusions (80,9%), avant l’âge de 60 ans qu’après et pour les femmes que pour les hommes.
Près de 87% des participants qui ont déclaré avoir mal utilisent des antalgiques, sans précision complémentaire sur leur efficacité. Parmi eux, 69% prennent des dérivés de la morphine (médicaments opioïdes comme la codéine) sur prescription d’un médecin, et 92% des médicaments non-opioïdes comme le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène...), les corticoïdes ou encore des produits à base de plantes, à l’exemple du cannabis thérapeutique.

Source
Pain profile and opioid medication use in patients with idiopathic inflammatory myopathies. 
Bhashyam A, Lubinus M, Filmore E et al.
Rheumatology (Oxford).  2022 May 17:keac271.

S'informer sur les myopathies inflammatoires

Avancées dans les myopathies inflammatoires
Télécharger la version PDF (PDF - 1.37 Mo)
Zoom sur...les myopathies inflammatoires
Télécharger la version PDF (PDF - 2.4 Mo)
Douleur et maladies neuromusculaires
Télécharger la version PDF (PDF - 1.22 Mo)